Expérience perso : la schizophrénie, qu’est ce ?

On se retrouve ce soir pour un article assez différent de ce que je pouvais proposer. La ou, en temps normal, je parle de sujets plus culturels, ce soir je vais parler d’un sujet beaucoup plus lourd et grave, et ça ne m’enchante pas de faire cet article

Depuis …16-17 mois a peu près, je voulais faire cet article, mais je n’ai jamais eu le courage de m’y mettre, par peur d’engranger des réactions incompréhensives, et de trop dévoiler des choses dont je n’aime pas me souvenir

Je vois souvent passer des choses qui ne me plaisent pas, sur Twitter notamment. Parmi celles ci, une en particulier m’interpelle : les gens, souvent, ne savent pas ce qu’est la schizophrénie

Qu’est ce donc que la Schizophrénie ? Je vais vous donner la définition de base, et vous raconter comment ça a pu impacter ma vie. Car oui, j’ai été diagnostiqué schizophrène il y a bientôt 5 ans, et suis soigné pour depuis cette période.

Alors. En 1er lieu, et j’insiste sur ça, la schizophrénie N’EST PAS une maladie rare. On estime sa prévalence à environ 1% de la population mondiale, ce qui fait plus de 70 millions de personnes dans le monde (en comparaison, nous sommes 67 millions de personnes vivant en France)

Deuxièmement, tout aussi important, il ne faut pas confondre ce que l’on appelle les TDI pour Troubles Dissociatifs de l’Identité. 

Souvent, on croit que la schizophrénie est un dédoublement de la personnalité, alors que pas du tout, car c’est ceci que l’on nomme Trouble Dissociatif de l’Identité.

La schizophrénie est une maladie du cerveau qui touche la pensée, les sentiments et les émotions, tout comme les perceptions et les comportements de la personne. Cependant, toutes ces fonctions ne sont pas perturbées au même moment et a mesure égale. De nombreuses personnes souffrant de schizophrénie peuvent avoir un comportement parfaitement normal pendant de longues périodes, de même qu’elles peuvent souffrir de périodes de crise.

Bien qu’elle n’affecte pas l’intelligence de la personne, la schizophrénie occasionne souvent un certain nombre de déficits cognitifs qui perturbent l’attention, la mémoire, l’apprentissage et le traitement de l’information. Ces déficits sont souvent présents dès le début de la maladie et diminuent la capacité de la personne à réagir de manière appropriée avec son milieu, ce qui occasionne souvent un décalage “social”, et une inadaptabilité a réagir normalement aux stimulis sociaux (waouh, j’ai réussi a écrire ça)*

Cette maladie a aussi d’autres répercussions que sur le comportement. Elle peut également attaquer les sens et perceptions de la personne, occasionnant par la même une sorte de paranoïa constante (en période de crise)

Un peu dans le désordre, voici une liste des possibles symptômes que peut ressentir une personne schizophrène

  • éprouver des difficultés à établir un contact avec son entourage ;
  • être envahie par des idées et des impressions étranges ;
  • avoir l’impression d’entendre des voix qui, bien que n’existant pas réellement, font partie de sa réalité ;
  • être prisonnière de ses hallucinations et de son délire ;
  • avoir une perception de soi partiellement, voire totalement altérée ;
  • avoir beaucoup de difficultés à distinguer ce qui est réel de ce qui ne l’est pas ;
  • avoir la conviction que certaines personnes lui veulent du mal ;
  • se replier sur elle-même et se comporter d’une façon bizarre ou imprévisible ;
  • se désintéresser de nombreuses choses: habillement, ménage, hygiène corporelle, gestion de ses biens ;
  • avoir des réactions émotionnelles étranges et incongrues ;
  • percevoir son entourage comme hostile ;
  • ressentir une insécurité permanente.

La schizophrénie est une maladie mentale qui peut être sévère et persistante. La maladie se manifeste par des épisodes aigus de psychose, suivis de divers symptômes chroniques. Le début de la maladie peut être progressif, s’étalant sur quelques semaines ou quelques mois. Dans bien des cas, la schizophrénie fait son apparition de façon tellement insidieuse et graduelle que les personnes qui en sont atteintes, ainsi que leur famille, prennent parfois beaucoup de temps à s’en rendre compte, comme dans mon cas. Elle peut aussi apparaître très soudainement.

De plus, cette maladie se manifeste dans la majeure partie des cas entre  15 et 30 ans. Elle peut apparaître avant ou après, mais ça reste des cas très rares.

Bref, voila pour l’explication “brute” de ce qu’est la schizophrénie. On va passer a la partie personnelle, celle ou je raconte ma propre expérience.

Dans mon cas, on parle d’un cas de schizophrénie juvénile. A savoir que, dans mon cas, la schizophrénie s’est déclarée bien avant 15 ans.

De tout temps, j’ai été très fermé. A l’école, je ne m’ouvrais pas aux gens. Au collège, j’ai commencé a subir différentes sortes de harcèlement et diverses moqueries, car j’étais différent des gens, un peu comme une bête de foire.

Le lycée a été un peu mieux, mais en gros j’étais l’ami sympa mais un peu bizarre avec qui il ne valait pas mieux être vu en train de parler.

Tout ça parce que j’avais peur des gens. La maladie parasitait mes liens sociaux avec les gens, et en plus j’avais peur de faire des crises de panique en public, ce qui aurait été dramatique je crois. Au final, j’ai toujours su cacher mes crises, ce qui fait qu’au lieu de passer pour “le mec fou” je passais juste pour “le mec bizarre mais gentil”

En plus de ça, j’ai toujours eu des facilités scolairement parlant, donc je savais me rendre utile. Au lycée, j’étais vu par les gens de ma classe comme étant la personne a voir pour faciliter les devoirs, donc j’ai réussi a me faire accepter.

MAIS, même si personne ne m’a jamais vu faire de crises, ça ne veut pas pour autant dire que je n’en ai jamais fait. Durant une période de crises, celles ci peuvent arriver a tout moment, a l’improviste. En pleine crise, j’entendais des voix dans ma tête, avait l’impression de me faire fixer par des yeux invisibles, l’impression que le monde entier complotait sur moi, disait des choses méchantes dans mon dos …a cause de ceci, j’étais plus ou moins socialement inadapté, car, même quand je n’étais pas en période de crises, il restait des réminiscences de ceci, qui faisaient que j’avais peur de me rapprocher des gens, et du coup préférait me réfugier dès que possible dans mes rêveries.

En revanche, cette inadaptabilité sociale occasionne également ce que l’on peut appeller une dépendance affective. Comme je cherchais pas a briser ma coquille et me rapprocher des gens, je souffrais d’un manque criant d’affection. Ce qui fait que, si une personne parvenait a briser ma coquille sociale, je m’accrochais a elle, faisait tout pour elle, et demandait d’elle le maximum, ce qui est usant pour la personne est mauvais pour moi, car une personne mal intentionnée peut en profiter pour me tromper.

Ceci a duré jusqu’a ce que l’on place un diagnostic sur la chose, a mes 22 ans. Depuis, je prends tout les soirs un médicament assez lourd, le Risperdal. C’est un traitement lourd, mais très efficace. J’ai fait des progrès spectaculaires, et, même si je suis toujours dépendant affectif, je suis devenu beaucoup plus ouvert et social.

Rappellez vous que la schizophrénie est une maladie grave et vraiment très incapacitante. Elle se soigne peut être très bien (j’en suis un parfait exemple) mais c’est un sujet dont il ne faut pas rire a la légère car certains peuvent le prendre mal.

Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée, en espérant avoir éclairé votre lanterne 🙂

Advertisements

La Lune, rêve inaccessible ? (Critique de To the Moon)

Il est de ces jeux, des fois, qui nous transportent dans leur propre univers, et qui, l’espace de quelques heures, nous permettent de rêver, comme un enfant peut le faire. To the Moon fait partie de ce genre de jeu.

Mais qu’est ce que To the Moon, exactement ? Eh bien, il s’agit d’un jeu développé par le studio indépendant Freebird Games, un studio fondé par le canadien Kan R. Gao, qui se targue d’être un “RPG-Aventure” possédant beaucoup de similitudes avec le style du Point’n’click, et racontant une histoire, un peu comme un Visual Novel.

Qui dit RPG dit, souvent, combat, gestion de l’experience, tout ça tout ça. Oubliez ça ici. A part une scène a portée humoristique, le jeu ne possède pas de combat.

L’histoire semble, en apparence simple. Nous contrôlons 2 personnes, les docteurs Neil Watts et Eva Rosalène. Ce sont deux docteurs qui contrôlent la mémoire des personnes pour leur permettre de réaliser leur voeu le plus cher, au biais d’une machine. C’est bien beau me direz vous, mais il s’avère vite que le processus est si compliqué que les docteurs Watts et Rosalène ne peuvent le réaliser que sur des personnes aux portes de la mort.

Le docteur Watts est du genre a avoir la plaisanterie facile, trolle parfois beaucoup, et parle beaucoup de “culture geek” (comme qui dirait) et de jeux vidéo, pendant que le docteur Rosalène est plus sérieuse et réservée, et n’hésite pas a ramener son collegue a l’ordre. Les discussions entre eux deux font tout le sel du jeu, avec des piques fréquentes envoyées a l’un ou l’autre et des discussions a mourir de rire parfois.

Nous commençons le jeu dans une grande maison a flanc de falaise, cotoyée seulement par un phare. Lequel phare sera très important dans l’histoire. La maison est occupée par un vieil homme appellé Johnny, en fin de vie, qui est assisté par une femme appellée Lily et ses 2 enfants. Vieil homme en fin de vie + docteurs Watts et Rosalène …je dois vous faire un dessin ? 😛

Bref. On apprend que le voeu le plus intense de Johnny est d’aller sur la Lune (d’ou le titre du jeu), mais personne, pas même lui, ne connait la raison qui le pousse a vouloir tellement que ce souhait se réalise. Donc, les docteurs sont obligés de remonter ses souvenirs pour comprendre POURQUOI il souhaite tellement ça.

Et la, un 2ème problème se pose. Johnny est en fin de vie, très faible, et cette opération est très exigeante. Il faut faire en sorte que cette opération ne lui coûte pas trop pour, ensuite, pouvoir réaliser son rêve.

Donc, nous voila partis dans les souvenirs de Johnny, a remonter toute sa vie en sens inverse, de la vieillesse a l’enfance. Nous découvrons également sa femme, River, que Johnny aimait tellement qu’il a tout sacrifié pour elle. River, qui était pour le moins …bizarre. Nous entendons également parler d’une certaine Anya, dont le spectre flotte au dessus de la relation entre River et Johnny, mais qu’on ne voit jamais.

Nous en apprenons beaucoup sur les penchants de Johnny, son goût pour les olives, etc. Nous apprenons ses secrets les plus enfouis, pourquoi sa mère, étant gamin, l’appelait Joey.

Tout cela accentué par la réalisation artistique du jeu. Faite entièrement par Kan Gao, le jeu est dévellopé via RPG Maker, en 2D, ce qui apporte un certain charme. La musique est également composée par Kan Gao, avec l’aide de Laura Shigihara, qui a prêté sa voix pour une chanson. La bande son est l’une des plus belles qu’il m’ait été donné d’écouter de toute ma vie, et renforce tellement le côté immersif du jeu

Juste en dessous, voici une vidéo montrant une scène du jeu. Potentiel spoil, je ne vous conseille pas de la regarder si vous ne voulez pas vous spoiler

Bref, ce jeu, représente pour moi tout ce que l’on entend quand on parle du jeu vidéo en tant qu’art. Il ne possède pas forcément des graphismes photoréalistes, mais ils servent parfaitement les intérêts du jeu en tant qu’ensemble. La musique est magnifique et sert aussi les intérêts du jeu, qui, l’espace de 4 a 6h, nous permet de nous évader, rentrer dans un autre monde et suivre les pérégrinations attendrissantes d’un vieil homme.

Faites ce jeu.

#TinkyStories : la lune, ce fantasme

Voila ma participation pour “Des Babtous & des Lettres” de ce soir. Le thême est “fantasme lunaire” et on a 600 mots imposés. J’en suis déja a 25 actuellement, donc, 3 2 1 go !

PS : mettez cette musique avant, ça va aider pour l’immersion

PPS : je vais me lancer dans le style de l’essai philosophique/culturel pour cette contribution. Ce n’est pas une fanfic, je m’en excuse

 

La Lune est un astre essentiel a la vie humaine. Gardienne de nos nuits, elle veille sur nos rêves de sa douce lueur bienveillante. Les hommes se sont habitués bien vite a sa présence, a tel point que nos calendriers actuels sont basés sur son parcours. En gros, elle nous est indispensable.

De tout temps, les gens ont chanté sa beauté. Elle apparait dans plein de mythes de différentes ethnies et époques, depuis l’égypte antique a nos jours. Je vais vous les conter, de manière succinte, sinon on y est encore demain.

Déja, du temps de la grande Babylone, l’on pensait que la Lune était Sin, le Dieu Lunaire, père de Shamash, le Soleil. Tout les soirs, Sin monte dans sa barque lumineuse et chasse les ombres. Mais les ombres n’aiment pas Sin, donc elles l’attaquent, masquant petit a petit sa lumière, jusqu’a ce que les autres Dieux lui viennent en aide et le libèrent, expliquant ainsi la course de la Lune.

Si ça ne vous parle pas, connaissez vous la Mythologie Japonaise ? Si je vous dis que le Dieu de la Lune Japonais s’appelle Tsuki-yomi, et qu’il veille sur notre ciel avec sa soeur, la Déesse du Soleil Amaterasu, ça ne vous rappelle rien ?

La Lune fait aussi partie de notre culture, comme vous pouvez le voir ici. Les noms que je vous ai donnés ici, pour peu que l’on ait un minimum de culture, sont connus.

Dans les Mythologies du Nord de l’Europe, la Lune est masculine et le Soleil est féminin. Elle est représentée par Mani, Dieu de la Lune, fils de Mundilfari et Glaur, et sa soeur Sol est la Déesse du Soleil.

Mani, que l’on peut écrire en Islandais “Mana” est représentée dans beaucoup d’éléments de la culture dite “Geek” tout comme sa soeur Sol.

Mana, comme dans la série de Jeux Vidéo du même nom, avec le célébrissime Secret of Mana. Sol, comme le Temple de Sol dans Golden Sun.

La Lune, en plus de cristalliser les fantasmes des hommes, a toujours été très mystérieuse. Aujourd’hui, 21 juillet 2016, fêtons les 47 ans d’une scène mythique. Si je vous dis “un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité” ça vous évoque quoi ?

Ce 21 juillet 1969, que je n’ai pas connu (du moins, pas dans mon corps actuel Kappa) ou un homme random (a l’époque) a foulé pour la 1ère fois le sol de la Lune, donnant soudain a plein de gens le rêve de faire comme lui.

Ce rêve, que j’ai, comme Johnny dans To the Moon, d’aller sur la lune, beaucoup de gens le partagent. Les rêves sont essentiels a la vie humaine, ils nous font nous battre et nous apportent de beaux moments …

 

Voila. Je clos ma dissertation ici o/

J’espère que faire un texte un peu plus sérieux et neutre vous a plu, sinon je ne le referais pas o/

#TinkyStories : rétrospective des années d’insouciance

Voila, ce petit texte est pour le “Babtou et des lettres” de ce soir, sur la chaine Twitch de Tinky

Le thême de ce soir est “vieillir”, avec 500 mots max imposés. Voila ma contribution

Je précise que je parlerais du personnage principal sous le nom de “Tom”. Il s’agit d’un nom d’emprunt, utilisé pour les besoins du texte. Les gens qui connaissent mes goûts en matière de livres, en particulier mon amour pour une série, s’y retrouveront dans le style d’écriture.

 

Tom posa sa plume, l’air tourmenté. Il venait, 8h durant, de finir de compiler un manuscrit, et tout son corps demandait grâce.

Ses années d’activité étaient loin derrière lui. Ces années, ou il enchainait durant de longues heures les travaux physiques, sans jamais flancher physiquement. Ces années ou la flamme de la jeunesse brûlait en lui avec passion, le consumant de l’intérieur.

En y repensant, des années plus tard, il se rendit compte qu’il avait salement maltraité son corps durant ces années la.

Il était alors, a l’époque, matelot dans la Marine Royale. Il s’était engagé a 15 ans, partant du bas de l’échelle, grimpant dans la hiérarchie au gré de services exceptionnels rendus a la Marine, et a la Nation par voie de conséquence.

A la fin de ses années de service, il était au faite de la gloire. Capitaine de son navire, adoubé et fait Chevalier par la Reine elle même.

A l’époque déja, il commençait a vieillir. Il avait vécu des batailles, essuyé des tempêtes d’une puissance effarante. Une fois fait Chevalier, il avoua a la Reine son envie de se retirer. De telle sorte, il quitterait la Marine au faîte de sa gloire, car il ne pouvait pas grimper plus haut.

20 ans ont passé depuis ces évènements. 20 ans qu’il a passés dans un petit cottage appartenant a sa famille. Loin dans les terres, loin et oublié de tous. C’est a ce moment qu’il prit le pseudonyme de Tom, pour oublier toute trace de son ancienne vie.

Cependant, plus les années passent, et plus Tom se dit qu’il n’est plus l’homme qu’il était. Quand on est jeune, on est insouciant. On est persuadé que le monde nous appartient, et on agit sans réfléchir aux conséquences.

En vieillissant, on se rend compte que chaque action a un prix. Son corps est perclus de douleurs, il soupire après ses années d’insouciance. Cependant, son esprit, lui, devient de plus en plus aiguisé avec le temps.

Il accumule du savoir, comme une plante absorbe le soleil. Il accumule du savoir, et couche son expérience sur le papier. Les gens de son village le considèrent comme un érudit, et le consultent pour qu’il les conseille.

Il n’a plus son corps d’avant, mais il a l’esprit, et la reconnaissance des gens. Voila ce que c’est, de vieillir.

_________________________________________________________________

C’est tout pour moi. 380 mots, je propose un petit texte ce soir.

Et, Tinky, je t’accorde un message. Aujourd’hui, c’est ton anniversaire. Je voulais te dire merci. Grâce a toi, je connais des gens vraiment super, que j’aime retrouver sur ton chat. Toi aussi tu es un mec en or. Tu me fais rire quand je vais pas bien, je prends plaisir a venir sur tes streams. Merci, et change rien.

 

Keur ❤

#TinkyStories : ceci est un titre non inspiré

” – Wolv ? Dis, Wolv, tu m’écoutes, oui ?

– Oh, pardon ma ‘Lice. Que disais tu ?”

Pendant que Alice se relançait dans ses explications, Wolv se replongea dans ses pensées. Il pensait a la manière dont ils s’étaient rencontrés. Aux sentiments qu’ils ressentait pour elle. Ce n’etait pas de l’amour, non. Il s’agissait d’un lien différent. Quelque chose de semblable a de l’amour fraternel.

En face de lui se trouvait la personne qui le comprenait le mieux. La seule a le connaître parfaitement.

” -Wolv, tu as l’air bien pensif ce soir …je parie que tu ne m’as pas écoutée ?

-En effet …je m’en excuse, mais …te rappelles tu la manière dont on s’est rencontrés ?

-Oui, comme si c’était hier ! C’était sur un jeu en ligne, il s’agissait de mes 1ers pas dessus, j’étais totalement perdue, et toi et une autre personne êtes les seuls a m’avoir tendu la main et aidée.

-En effet. A l’époque, je n’imaginais pas qu’un tel lien se formerait de la sorte. Tu es une personne intelligente, fort séduisante, et surtout d’une telle générosité. Je suis honoré d’avoir ta confiance.

-Et moi je suis contente de te connaître. C’est pour ça que je dois absolument te parler, mais si tu ne m’écoutes pas …”

Impressionné par le charisme de son amie, Wolv ne put qu’acquiescer. Qui ne serait pas impressionné par cette fille, de 1 an son aînée, aux longs cheveux d’une blondeur éclatante encadrant un visage en ovale et deux magnifiques yeux d’un bleu profond, svelte et pourtant si bien formée, d’une intelligence et une culture appréciable, et si sportive et énergique ?

Alice était une fille pleine de vie, qui rayonnait et illuminait son entourage. Leader d’un escadron de chasseurs dans l’armée de l’air, elle avait réussi et était respectée dans un univers quasi exclusivement masculin, ce qui forçait le respect. Wolv soupira

” -Vas y, je t’écoute.

-Ne soit pas triste, s’il te plaît. Je viens ce soir t’annoncer que je suis mobilisée avec mon unité en Afghanistan. J’imagine que tu dois être inquiet, mais c’est une fierté pour moi. J’aurais des perms, on se reverra, mais pas avant plusieurs mois. En attendant, garde moi dans tes pensées. Car toi, tu ne quitteras pas les miennes”

……………………..

4 mois plus tard, nous sommes le 26 Avril. Wolv repense a cette soirée du 31 décembre, ou Alice lui a avoué être mobilisée en Afghanistan. Il repense a cette soirée, et les larmes lui montent aux yeux.

La dure réalité le frappe. Alice, sa Alice, ne lui parlera jamais plus. Elle a élu domicile la haut, d’ou elle le regarde, veille sur lui.

Il sait ce qu’elle lui dirait. Elle lui dirait de ne pas la pleurer, de penser aux moments joyeux passés ensemble, et de continuer a la faire vivre dans son coeur.

6 ans après, tu es touours dans mon coeur ❤

#TFGA18 : les accomplissements de ma vie de gamer

TFGA-alex1-300x169
Donc, voila. J’ai 25 ans, bientôt 26, j’ai eu ma 1ère console en 1995. Depuis, j’en ai passé des heures, a jouer.

Sur un tel temps passé a jouer, j’ai accompli beaucoup de choses, dans ma vie, dans les différents jeux auxquels j’ai joué, etc.

Mais a quoi bon cette intro nostalgique, me direz vous ? Eh bien, pour son TFGA, Alex nous invite a faire une rétrospective de notre vie de gamer, voir ce qu’on a accompli.

Ce thême en a rebuté beaucoup a son annonce le 10 mars dernier. Moi même, quand je l’ai appris, j’ai séché au début. Je me disais “qu’ai je pu faire dans les jeux vidéo dont je sois fier ?” …et la réponse est pas grand chose, car je vous avouerais que le skill et moi, en JV, ça fait pas bon ménage. Au moins, sur les RPG, on utilise plus sa cervelle et son sens stratégique que ses réflèxes, amateurs de performances de haut vol vous pouvez passer votre chemin.

Et puis j’ai capté. Je me disais “qu’ai je pu faire DANS LES JEUX VIDEO” mais …les performances vidéoludiques ne définissent pas totalement le gamer en moi. Le jeu vidéo a eu des répercussions sur ma vie, en a encore plus avec le temps qui passe. Ici, je vais vous présenter une retrospective de ma vie liée a ma passion.

5 ) Accomplissement vidéoludique : avoir réussi a capturer Ho-oh dans Pokémon Crystal

Suicune battle thême

(Alors oui, je sais que c’est pas le même pokémon, mais j’ai juste mis le thême le plus emblématique de la version Crystal a mon sens)

En 5eme, j’ai donc choisi de mettre un accomplissement vidéoludique, qui sera le seul de mon Top.

Ca ne semble peut être rien, mais, capturer Ho-oh dans Crystal était tout sauf une gageure. En effet, rappellez vous le déroulement des choses. On réveille les 3 chiens légendaires, Entei et Raikou s’enfuient et Suicune décide de nous tester pour qu’on lui prouve notre valeur. Il se montre souvent a nous, Eusine nous suit, décide de se battre contre nous. Et ce jusqu’a ce que Suicune décide qu’on soit assez brave pour le défier.

Il faut le capturer, et la on apprend que pour être digne de voir Ho-oh il faut AUSSI capturer les 2 autres chiens. Je ne sais pas si vous vous rappellez la difficulté a capturer 2 pokémon fuyards.

Il m’a fallu une vingtaine d’éssais pour capturer Raikou, mais Entei a été tout sauf une partie de plaisir. Je ne devais pas avoir de chance, mais j’ai craqué plein d’hyper ball, de masse ball, etc, pour pouvoir le capturer.

Jusqu’a, Dieu merci, que je réussisse ENFIN a le capturer ! ENFIN, j’étais digne de monter voir Ho-oh, mon légendaire favori ! Avec le recul, et vu de mon regard d’enfant, je suis fier de ça.

4 ) Accomplissement matériel : ma collection actuelle de JV

S’il y a bien un truc dont je suis fier, c’est ça. Ma collection actuelle de jeux et consoles. Elle est moins étendue que celle de beaucoup, je dois avoir a peu près 120 a 150 jeux (je ne sais pas le nombre exact, faudrait que je vérifie) répartis sur 9 consoles (Game Gear, GBA, DS, 3DS, Gamecube, Wii, Wii U, PS3, Dreamcast) mais si je décidais de la revendre je pourrais toucher un certain pactole vu les raretés que je possède (je ne parle QUE DES CONSOLES QUI M’APPARTIENNENT)

Effectivemment, les pièces dont je suis le plus fier sont indéniablement les Ace Attorney en boite, en français, mais je possède quelques autres jolies pièces, essentiellement du RPG. Tout les Final Fantasy sur console portable (notamment mon FF6 GBA) tout les Fire Emblem depuis la GBA, tout les Pokemon, les Golden Sun, Castlevania DS et GBA, et des jeux isolés comme Chrono Trigger, Suikoden Tierkreis, Hotel Dusk et Last Window, Ghost Trick, …

3 ) La réputation dont je jouis dans le milieu de la stratégie pokémon

Comme vous le savez, j’en ai déja parlé précedemment sur ce blog, je suis un gros joueur de Pokémon. J’ai commencé la stratégie avec la 6eme génération, mais je m’informais depuis longtemps avant ça. La 6eme génération, qui a commencé il y a bientôt 2 ans 1/2. 

J’étais plus ou moins inconnu dans le milieu de Pokémon avant ça, et je suis parti de rien du tout. J’ai commencé de 0, enchainé les combats. J’ai eu des gens qui m’ont poussé a m’améliorer (Taj, tu ne liras pas cet article, mais sache que si j’en suis la actuellement, c’est en grande partie grâce a toi), je me suis forcé a tout le temps donner le meilleur de moi, et c’est grâce a ça que j’ai mon niveau actuel. Et grâce a ça, je commence a avoir une certaine réputation, que ce soit dans nos tournois a Bordeaux comme au niveau national.

Les gens me connaissent, je deviens célèbre dans le milieu. Et a Bordeaux, je fais partie des têtes d’affiche. Des gens viennent a nos tournois pour me voir, veulent nous inviter a leur propres tournois, et tout. Je jouis d’une reconnaissance que je n’avais jamais eue, c’est une grosse revanche sur ma vie, et ça me fait du bien, putain !

2 ) Mon combat contre ma maladie dans le milieu du JV

 

Lors d’un article, il y a quelques mois, je vous avait expliqué que je vivais avec une maladie assez problématique. Une maladie qui ne guérira pas, pour laquelle je loupe une semaine par mois afin de suivre un traitement. Une maladie qui baisse mes capacités physiques, et notamment mes réflexes (je vous en parlais en début d’article).

C’est un combat permanent. Je pars avec un handicap dans les jeux vidéos, notamment Super Smash Bros. Car qui dit moins de réflexes, dit moins de facilités. Mais grâce a la pratique, je parviens a rattraper ça. J’ai pas un énorme niveau, mais je me défends. Ca a été l’histoire d’heures d’entrainement, mais réussir a gagner mon combat contre la maladie est gratifiant.

Et en numéro 1 …*

1 ) Les personnes que j’ai rencontrées grâce a ça

Je ne le répeterais jamais assez. Sur Twitter notamment, ma passion du Jeu Vidéo m’a permis de rencontrer des gens exceptionnels, et même de me forger une Twitter Family (Darky, Wiwine, Yonyon, Edwige, je vous aime plus que vous ne l’imaginez) 

Grâce a ça, je vous ai tous, vous êtes tous exceptionnels (sans exception) et c’est indéniablement ce que j’ai accompli de plus grand et ce dont je suis le plus fier. Partager, n’est ce pas le but d’une passion commune, après tout ?

Merci ❤ (Et du coup, ceci est parfait comme mot de la fin. A bientôt)

#TFGA17 : Touche a un membre de ma clique négro, tu verras qu’on est pas tout seuls

11

Rendez vous désormais habituel qui fait quand même pas mal vivre mon blog ces derniers temps, nous revoici pour un TFGA. Celui ci, comme le titre (ne) l’indique (pas), a pour thème : vos duos mythiques. Et puis, je m’y prends un peu en retard, 5 jours avant la deadline.

C’est que, des duos, dans le milieu du JV, il y en a pléthore. Zelda/Link, Mario/Peach, Ratchet/Clank, Jak/Daxter …pour citer certains parmi les plus connus. Je ne voulais pas céder a la facilité et vous proposer un Top 5 aseptisé, composé de persos que l’on aurait retrouvé dans 90% des Top.

C’est pour cela que j’ai pris le temps de bien réfléchir a la forme que prendrait mon Top, et, ce matin, j’ai eu une illumination. Pourquoi pas …faire un Top 5 composé de duos de personnages issus d’une seule et unique licence ? Et du coup, j’ai immédiatement trouvé la licence parfaite pour ça, une licence assez riche pour composer un Top 5 et assez originale pour ne pas qu’on retrouve la même idée ailleurs. Niveau originalité, exit donc Final Fantasy (ça aurait pu, pourtant) je vais donc vous présenter un Top 5 de mes duos favoris de la série Ace Attorney !

PS : A chaque numéro de mon Top, je vous proposerais un thème musical emblématique de chaque duo. Vous n’êtes bien sur pas obligés de tous les écouter, mais ça facilitera votre immersion de mettre la musique et lire en même temps

5 ) Phoenix Wright et Maya Fey, l’avocat et l’associée

Phoenix X Maya

Turnabout Sisters

Duo considéré comme le duo principal de la série, Phoenix et Maya se rencontrent dès la 2eme affaire du 1er jeu, suite a la mort de Mia Fey, mentor de Phoenix, et grande soeur de Maya.

Il s’agit du duo que l’on voit le plus dans les 3 1ers jeux de la licence, sachant qu’en plus l’histoire principale des 3 jeux est étroitement liée a la famille Fey.

Maya est donc la “sidekick” (comme on dit) de Nick (le surnom que donne Maya a Phoenix), est la pour lui donner un coup de pouce quand il en a besoin, en invoquant l’âme de sa défunte grande soeur qui peut ainsi parler a Phoenix par le biais de Maya. Sinon, les conversations entre Phoenix et Maya font tout le sel de ces jeux, avec notamment le running gag échelle/escabeau, le coup de Phoenix qui nettoie les toilettes, et autres discussions a mourir de rire.

Apres Ace Attorney 3, les 2 se séparent et font leur propre vie. On n’a plus vu Maya depuis, même si elle va apparemment être présente dans Ace Attorney 6

4 ) Ema et Lana Skye, les soeurs fusionnelles

Lana et Ema

Recollection ~ SL9 Incident

Ema et Lana Skye sont 2 personnages qui apparaissent pour la 1ere fois en 2006, sur l’affaire ajoutée au contenu de Ace Attorney 1 sur DS (car oui, les Ace Attorney sont sortis pour la 1ere fois en 2001 2002 2003 sur GBA au Japon, et non en 2006 2007 2009 sur DS)

L’affaire 5 de Ace Attorney 1, nommée “Phoenix renaît de ses cendres” (Rise from the Ashes en anglais) a d’ailleurs été rajoutée lors de la réédition sur DS, n’existant pas dans la version originale sur GBA.

Dans cette affaire, on enquête au sein du commissariat de police même, et ce qui semblait être un simple meurtre d’inspecteur se révèle être une affaire de falsification et de corruption au sein des plus hauts gradés.

Dans cette affaire, Ema Skye, a l’époque lycéenne enthousiaste de 16 ans voulant rentrer dans la police scientifique, insiste pour que l’on accepte l’affaire, car sa grande soeur, Lana Skye, procureur général de la circonscription et personne admirée de ses collègues, est le suspect principal.

Quand on commence l’affaire, Lana ne nous respecte pas et est en froid avec sa soeur, mais au fil du temps cela s’améliore, et a la fin on retrouve la véritable Lana, la personne admirée de ses collègues, adorée de sa soeur, la Lana souriante et joyeuse.

 

3 ) Konrad et Kristoph Gavin, frères, avocats et adversaires 

konrad kristoph et appolo

Recollection ~ Forgotten Legend

2 personnages d’un des jeux que les fans apprécient le moins, mais qui me plaît beaucoup a moi. Ace Attorney 4, le 1er Apollo Justice (Apollo, qui est donc le personnage au milieu de l’image)

A sa gauche, nous avons donc Konrad Gavin le procureur au sens de l’humour décapant et aux jeux de mots éclairés, qui est dans les tribunaux pour, de son propre aveu, “apporter un peu de rock dans ces procédures judiciaires”, petit frère du personnage a droite, Kristoph Gavin, brillant avocat de la défense en quête de pouvoir, mentor d’Apollo, et avocat plutôt trés conservateur et guindé, au contraire de son petit frère qui avance vers l’avenir.

Le jeu tourne autour de l’opposition de style entre ces 2 personnages, opposition qui n’est d’ailleurs pas que de style car dans la dernière affaire, Kristoph et ses idées conservatrices lutte contre Konrad, Apollo et Phoenix (car oui, Phoenix est dans le jeu) et l’idée de proposer de nouvelles procédures

2 ) Acro et Bate, les acrobates de génie au destin tragique

Acro et Bate

Reminiscence ~ True Pain

Acro (Alec Lche) et Bate (Oleg Loche)

4 prénoms pour 2 personnages, 2 jeux de mots liés l’un a l’autre. 2 personnages tellement bons, détruits par l’innocence d’une seule personne.

Acro est mon personnage favori de tout les Ace Attorney. Il représente tout ce a quoi j’aspire, la gentillesse et la bonté, la sagesse, et le courage face a un grave handicap (Acro, c’est celui en fauteuil roulant)

Son frère, Bate, est dans le coma depuis 6 mois au moment de l’affaire 3 de Ace Attorney 2, affaire ou on découvre ces 2 personnages. Dans le coma …suite a s’être fait mordre par un lion a cause d’un pari avec une autre personne. C’est également a ce moment la que Acro a perdu l’usage de ses jambes.

C’est ainsi que le célèbre numéro des “frères volants, Alec et Oleg Loche” a été réduit a néant, en même temps que les rêves des 2. Destin tragique s’il en est.

1 ) Mia Fey et Diego Armando, collègues avocats et amants fusionnels

Mia et Armando

Reminiscence ~ The Bitter taste of Truth (Orchestral remix)

(Tout d’abord, petite histoire. Ce thême musical est mon favori de tout les AA, et en le cherchant, je suis tombé sur ce remix. C’est pas l’original, mais il est tellement plus beau que l’original ❤ )

Mia Fey et Diego Armando. Je parlais de destin tragique pour mon numéro 2, mais la on tient les gagnants a ce niveau.

Mia et Diego étaient 2 avocats de la défense travaillant au même cabinet. Ils nt bossé ensemble sur la 1ere affaire de Mia, mais la coupable a su s’en tirer. Voyant cela, Armando et Mia ont décidé de la poursuivre. Se sentant menacée, la coupable (Dahlia Plantule) a empoisonné Diego, qui s’est réveillé apres avoir frôlé la mort des années après.

Mia a continué son oeuvre, mais quand Diego s’est réveillé, persuadé de retrouver sa bien aimée, il a appris qu’elle avait été tuée près de 3 ans plus tôt … (ce qui a permis la rencontre de Phoenix et Maya, je vous rappelle)

Armando a enquété, a trouvé la trace de Phoenix, et s’est donc reconverti en procureur pour l’affronter, devenant par la présente “Godot”.

Mais, dans l’affaire 5 de AA3, Godot est condamné pour meurtre par Phoenix …et cependant, c’est un Diego Armando retrouvé que l’on condamne, qui adoube Phoenix et fait de lui le Maître de la profession, car Phoenix a réussi ou Mia et Diego ont échoué.

Destin tragique, mais également tellement magnifique …

 

Voila pour ce Top 5 ! J’ai pris un plaisir fou a le faire, j’espère que vous ressentirez mon plaisir et prendrez vous aussi plaisir a le lire !

 

Sur ce, je vous dit a bientôt

[BloodiesChallenge] Mes souvenirs de Pokémon

Aujourd’hui était une journée de boulot comme toutes les autres (du moins, avant l’instant t dont je vais parler) quand soudain, n’ayant pas trop de boulot, je me connecte sur Twitter via mon téléphone intélligent (ou smartphone, si vous préfèrez 😀 )

Je mate 2 3 tweets, quand soudain je reçoit un tweet de mon collègue blogueur et ami (suivez le, il est aussi barré que moi) Kev the Duck.

Je regarde, et je vois qu’il s’agit d’un nouvel article de son blog, un Tag, pour lequel il m’a nominé. Ni une ni deux, je regarde, et voit qu’il s’agit d’un tag lancé par un confrère blogueur, que je connais de nom mais pas plus. Il s’agit de Bloodies.

Je les remercie les 2, pour avoir crée le tag, et m’avoir nominé. Car il s’agit d’un tag pour rendre hommage aux 20 ans de Pokémon. Or, Pokémon, il s’agit de ma licence maîtresse, la licence qui me passionne le plus et celle pour laquelle je vis. Mais, voila, passons a l’explication

Et pour l’explication, au lieu de me lancer dans des discours sans queue ni tête, je vais rendre hommage a Bloodies en copiant son article. Car, comme il dit

“Maintenant c’est à ton tour de jouer ! Tu as juste à faire ce que tu veux , un article, une photo, un tweet, un dessin, etc. Ensuite partage en utilisant le lien de ton ( ou mon ) article et #Pokemon20  puis tague 2 personnes afin d’en faire de même 🙂. En espérant que l’idée te plaise et que ton partage et celui des autres personnes seront tous aussi plein de nostalgie et de passion !”

Voila. C’est clair, et concis en plus. Sur ce, je vais vous raconter ce que Pokémon représente pour moi, puis je vais vous donner mes meilleurs souvenirs liés a la licence (qui, vous le verrez, sont vraiment très proches du présent ^^)

Bon. Pour moi, mon passé commun avec Pokémon se sépare en 3 parties. L’enfance, l’adolescence, et l’age “adulte” (j’entends pas par la 18 ans, mais vraiment le moment ou j’ai eu mon indépendance financière)

Tout d’abord. Pokémon, les jeux, sont arrivés en fin d’année 1999. Et, de mémoire, on a commencé a en entendre parler en France a la rentrée scolaire 1999. J’ai découvert la licence grâce a l’animé, qui a fait une entrée remarquée. Un magazine de télé en parlait, je suis tombé dessus, j’ai adoré le principe, j’ai de suite adoré l’animé …quelle ne fut pas ma joie quand j’ai appris qu’un jeu allait sortir.

Noël 99. J’avais 9 ans, une (oui, je dis UNE et vous zut !) GameBoy color, ça faisait 5 ans que je trainais dans le monde du JV. Et je fus tellement heureux quand j’ai vu cette boîte rouge, avec un dragon ayant une queue en feu dessus (les pervers, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! 😮 )

Ceci est mon 1er gros souvenir de la licence. J’ai dévoré Pokémon Rouge, Jaune a suivi (la 1ere version ou j’ai complété le pokédex), puis j’ai découvert Pokémon Or et Argent 2 ans apres Rouge, et surtout Crystal 3 ans après. Crystal, qui est certainement la version que j’ai le plus dévoré. J’y ai joué facilement 800h au total, c’est a ce jour la version sur laquelle j’ai le plus joué (sur une partie, pas forcément en cumulé).

Rubis Saphir sont arrivés, puis Rouge Feu Vert Feuille, que j’ai eus (les 4) en retard, c’est qui s’explique par le fait qu’en 2003 (lors de la sortie de Rubis Saphir) j’avais 13 ans, et je fais partie d’une famille qui, même sans être riche, ne roulait pas sur l’or. J’avais un jeu par an, donc voila, too much jeux a avoir et pas assez que j’obtenais réellement.

Ceci est la fin de ma 1ere période avec Pokemon. Oui, je n’ai pas parlé de Pokémon Emeraude, car je ne l’ai découvert que bien plus tard.

Commence la 2eme partie de ma vie Pokémonesque. Qui a duré le temps des opus DS. Oui, j’ai eu une DS en 2005, puis une DS Lite en 2007-2008. Mais j’avais toujours cet état de fait : ma famille n’avait pas les moyens de me payer de jeu, et en 2007, pour Pokemon Perle, j’avais 17 ans, passait mon Bac, et me préparait a partir en Fac. Donc niveau finances, il y a mieux comme situation. Ce qui fait que j’ai investi dans un R4. Et ça a été la délivrance pour moi. Je découvrais le plaisir d’avoir soudainement plein de jeux a jouer. Grâce a ça, j’ai fait Pokémon Perle en Juin 2007 dans sa version anglaise (la version française sortait en Aout et j’étais trop impatient pour attendre). J’ai fumé le jeu, en anglais …et l’ait refumé ensuite 1 mois plus tard, en français. La 4G, avec son lot de nouveautés juste décisives, qui ont posé la base des combats Pokémon actuels (la nouvelle nomenclature physique/special/statut, les climate inducers, c’est a dire les Pokémon qui apportent un climat a leur entrée) et surtout, la 4G est peut être la génération ou il y a le plus de Pokémon utilisables en stratégie actuellement (Togekiss, Dimoret, Scorvol, Magnezone, Simiabraz, Pingoléon, Archéodong, Carchacrok, Hippodocus, et tellement d’autres …)

Ca, ça a duré jusqu’a la sortie de Platine …Ma R4 a rendu l’âme le JOUR DE LA SORTIE DE POKEMON PLATINE. Pleurs, rage intense. Avril 2009. (le 21 Avril il me semble, pour vous dire). A cause de ça, pause forcée de Pokémon. Pas pu jouer a Platine ni Heartgold/Soulsilver. Ma pause a  duré jusqu’a Septembre 2011. Pokémon Noir et Blanc sortent, je les achète 2 jours avant leur sortie. L’enfant prodigue est de retour. Sur l’année qui a suivi, je n’ai joué qu’a Pokémon. J’ai dévoré Noir Blanc, j’ai acheté Platine, Heartgold, ET J’AI ENFIN PU DECOUVRIR EMERAUDE ! L’année 2011/2012 a été riche en Pokémon pour moi, et marque le début de ma 3eme période de Pokémon. L’indépendance financière, qui marque le début de ma passion dans sa plus grande expression.

Noir et Blanc 1ers du nom ont aussi été le début de mon entrée dans la stratégie Pokémon, de manière théorique (je lisais des articles, j’apprenais comment monter une équipe stratégique, etc). Je suis passé a la pratique avec Noir et Blanc 2, en 2012. Enfin, passé a la pratique. J’en étais encore aux balbutiements, car le build de Pokémon en 5G était un peu hardos.

On passe a Fevrier 2013. J’etais chez moi (j’avais fini mes études, attendait d’avoir un boulot et attendait également une forte rentrée d’argent, quand, en traînant sur Internet, j’ai vu un Pokémon Direct qui annoncait Pokémon X et Y en Septembre sur 3DS. Je suis tombé sous le charme, et me suis dit “il me faut une 3DS avant ça”.

La 3DS, je l’ai eue en Juin. J’ai eu ma rentrée d’argent a ce moment, et la 3DS a été mon tout 1er achat. 3DS collector Fire Emblem Awakening.

J’ai eu Pokémon X 2 jours avant leur sortie. Le matin de la sortie et 25h de jeu plus tard, je finissais le jeu. Et ça a marqué un déclic. C’est a partir de ce moment la que j’ai commencé a me consacrer totalement a la stratégie Pokémon. Mon 1er tournoi a été l’Hiver des Gamers en Fevrier 2014 a Bordeaux. Le résultat a été mauvais pour moi (éliminé en poules) mais j’ai rencontré le 3DSinBordeaux et donc mes amis les plus proches ce jour la.

Depuis ce jour, les rencontres 3DSinBordeaux rythment mes semaines, entrecoupées de tournois. Notamment des tournois a Agen (pas de photos restantes de l’évènement, hélas) mais aussi a :

Brive 10432460_1008351639193970_613443525566485523_n.jpg

Vous ne me verrez pas dessus, la il s’agit du podium et j’ai malheuresement fini 4eme, mais celui du milieu est Taj, un pote qui s’était déplacé avec nous de Bordeaux, contre lequel j’ai perdu en demies finales d’un rien et qui a fini 1er.

On a également fait un tournoi a Poitiers, voici une photo de moi pour immortaliser le moment 1509865_1037023729660094_2679657321497634999_n.jpg

Ca a été notre tout 1er tournoi en tant que délégation officielle, et on a porté haut les couleurs de Bordeaux, a Poitiers, l’un des fiefs d’une team devenue asso depuis, la Fatal Poké, qui compte parmi nos amis les plus proches.

Et on a également fait des tournois a Bordeaux, solo comme multis. Le principe d’un tournoi multi, c’est “on forme des équipes de 2 et on combat a 2 contre 2”. Et il s’avère que j’ai Illapa en duo, jeune femme qui se révèle être mon ex, et a personne en qui je fais le plus confiance

10277612_863798283649307_8716165258867802601_n.jpg

Ici, on a terminé 3eme équipe du tournoi, derrière les intouchables Fatal Poké.

10731181_942120935817041_2719392968382697034_n.jpg

Et ici, on a également terminé 3emes, derrière une équipe de joueurs de Brive qu’on a rencontrés ce jour la et avec qui on est en lien depuis.

Voila mes plus beaux souvenirs liés a Pokémon. Les rencontres, l’épanouissement que cela m’a procuré. Pokémon m’a tiré du trou, et graçe a ça je suis heureux. C’est ça, la magie de Pokémon, pour moi.

Sur cet étalage de ma vie, je vous laisse, et nomine donc Seilin3 et Jimbosebas a faire pareil que moi.

 

Merci, et a bientôt.

Keur sur vous ❤

#TFGA16 : Révolution ! Dégagez les héros, les personnages secondaires entrent dans la place !

11

Hello les louveteaux ! Je vous retrouve pour un concept que j’avais déja épousseté le mois dernier (d’ailleurs j’ai plus rien écrit depuis …xD) a savoir, le TFGA, pour Top Five Games Addict.

Je ne vous réexplique pas dans le détail, il s’agit juste d’un top 5 sur un thème donné chaque mois. Et il faut avouer que le thème de ce mois ci m’a donné un peu de fil a retordre. Le thème en question est “ces personnages secondaires qui méritent d’avoir leur propre jeu”

Alors, attachez vos ceintures, mettez un peu de musique, et laissez moi vous conduire dans ce voyage ! LET’S ROOOOOCK !

*met la radio* (il faut cliquer 😛 )

5 ) Genya Arikado (Castlevania Aria et Dawn of Sorrow)

arikado2

Genya Arikado est un personnage important de Castlevania Aria et Dawn of Sorrow (qui font, soit dit en passant, partie de mes Castlevania favoris. Surtout Dawn of Sorrow.)

Il s’agit de la personne qui découvre Soma Cruz (le héros) voit qui il est, et le guide régulièrement dans les 2 jeux. Ces apparitions sont assez rares, mais font toujours avancer le jeu. Donc, au final, on sait qu’il travaille pour une organisation secrète japonaise, mais …c’est tout (on en apprend un peu plus dans le New Game + de Dawn of Sorrow, mais c’est tout.

On ne connaît pas son implication dans l’histoire, on ne sait pas ce qu’il fait dans ses périodes ou on ne le voit pas. Je suis persuadé qu’un jeu parallèle a Aria et Dawn of Sorrow, ou on en apprend plus sur lui, serait plutôt très sympa. En tout cas, ça me plairait, a moi.

4 ) Maya Fey (Ace Attorney 1, 2, 3)

maya

Ace Attorney …licence de jeux vidéo m’ayant marqué a vie. Il s’agit de la licence m’ayant marqué le plus. J’ai du faire chacun des jeux pas loin de 50 fois, je les refais régulièrement, connait limite tout les dialogues des jeux par coeur.

Et surtout, la grande force de cette série, c’est les personnages. Certains sont vraiment magnifiques, d’autres moins mémorables, mais tous ont leur propre charme et sont tous variés (vous pouvez passer de Darian Crescend, rockeur punk qui travaille dans la police, a Samuel Rosenberg, avocat de la défense renommé mais un peu coincé, en passant par Eva Cozésouci, journaliste a scandale avec un accent du sud a couper au couteau …)

Mais s’il y a bien un perso sur lequel on mérite de s’attarder, c’est bien Maya Fey. On la découvre dès le début de la série, lors de la mort de sa soeur, Mia Fey, qui est le mentor de Phoenix. Personnage indissociable de Phoenix (sur la trilogie de base) la majeure partie de l’histoire principale tourne autour d’elle et de sa famille. Or, lors de AA4 (Apollo Justice) et AA5 (Dual Destinies) qui se déroulent une dizaine d’années après AA3, on n’en entend plus du tout parler. On sait que c’est la nouvelle Maîtresse de Kurain, qu’elle a des responsabilités, et tout, mais on n’en sait pas plus. Il y a pourtant de quoi faire. Un jeu ou on apprend ce qui lui est arrivé, me plairait beaucoup, et je sais que je ne suis pas le seul.

Voila, passons au podium. En 3, nous avons …

3 ) Sephiran/Lehran (Fire Emblem Path of Radiance et Radiant Dawn)

Sephiran

Ce personnage est juste …waouh. Petit topo plus ou moins rapide des jeux sans spoiler. Le continent de Tellius est en proie a la guerre. Continent séparé en plusieurs  pays (8 exactement) dont 7 que l’on découvre lors de Path of Radiance : Daein, Criméa, Begnion, Phoenicis, Kilvas, Gallia et Goldoa, et un 8eme, Hatari, découvert pendant Radiant Dawn.

Les hommes (dits “Beorc” ) vivent dans Daein, Criméa, et le puissant empire de Begnion, et les hommes-bêtes (ou “Laguz” ), vivent dans les autres pays. Cependant, le jour ou une guerre totale impliquant les 8 pays de Tellius éclatera, le Fire Emblem (ou Emblême du Feu) se brisera, et le “Dieu Maléfique” qu’il contient rendra son Jugement en tuant tout les êtres vivants. Voila pour le topo. (Si vous n’avez jamais fait le jeu, la suite spoile dur)

Sephiran est le 1er Ministre de l’empire de Begnion, donc l’un des personnages les plus influents de Tellius derrière l’Apôtre Sanaki. Il s’agit d’un personnage fondamentalement droit, digne de confiance, qui fait tout pour empêcher les Sénateurs de Begnion de comploter entre eux pour leur propre intérêt. Cependant, on apprend aussi qu’il s’agit de Lehran, l’ancien Roi des laguz hérons, ayant perdu ses pouvoirs. Lehran, qui a endormi la déesse Yune il y a 700 ans. Il s’agit de l’un des Rois Laguz originels (ils etaient au nombre de 3) encore vivants, avec Deghinsea, le Roi des Dragons. Soma (il me semble que c’est son nom, trou de mémoire) (on me souffle dans l’oreillette 5 minutes après que son nom est en fait Soan) le Roi des Lions, ayant été tué.

Voila son histoire. Un jeu sur cette partie, si ça me permettait de revenir sur Tellius, qui est mon continent favori de Fire Emblem, s’il sort, je l’achète les yeux fermés.

Voila. Qui donc est 2eme de ce Top ? Il s’agit de …

2) N (Pokémon Noir/Blanc et Noir/Blanc 2)

N

Bon. Vous l’avez remarqué, je suis un gros joueur de Pokémon moi. Mon temps sur la série doit se calculer en milliers d’heures (je dois bien avoir passé 10 a 15 000h sur la globalité de la série)

La 5eme Génération n’est pas ma favorite (4G for ever ❤ ) mais, contrairement a beaucoup, je l’ai vraiment appréciée, je la trouve très bonne (niveau histoire, je la préfère a la 6G, alors …)

Et N en est le personnage emblématique. Il s’agit du rival dans Noir et Blanc 1, il s’oppose a nous, mais c’est l’un des personnages avec la plus grande humanité de toute la série. Il s’oppose a nous pour devenir le Héros de la Légende, car il nous a identifié comme étant le 2eme “élu”. Les jeux tournant autour de la distinction “Réalité vs Idéal” on oppose notre Réalité a son Idéal. En dehors de ça, il n’a pas du tout une attitude belliqueuse. Il fait ça par “devoir” car il est persuadé de devoir faire ça pour le bien des Pokémon. Il veut que les dresseurs arrêtent d’asservir les pokémon par le biais des Pokéball. Objectif vraiment noble, pour lui les dresseurs et pokémon doivent se mettre a égalité pour bâtir un monde idéal.

Personnage vraiment emblématique, et a mon sens le meilleur rival, et plus charismatique perso de la série. Je voudrais tellement un jeu a son nom.

Et en dernier, the winner iiiiiiiis …

1 ) Thélos (Golden Sun)

thelos

Typiquement le genre de perso qui me fascine. Thélos est un personnage récurrent des 3 Golden Sun. Dans le 1 et le 2, il a 70 ans. A la fin du 2, comme tout les persos, il est éclairé par la lumière du Soleil d’Or, et devient plus ou moins immortel (c’est con de devenir immortel dans un corps de 70 balais, n’est ce pas ? xD), sachant que le 3 se déroule 30 ans après le 2.

C’est un érudit, on sait qu’il a longtemps étudié l’alchimie a Tolbi sous les ordres de Babi, il connaît des trucs juste incroyables et aide souvent sérieusement nos différents groupes. En plus de ça, il est très attachant, avec ses manies de professeur toujours hyper pédagogue mais assez irascible. Bref, le gars a roulé sa bosse pendant 70 ans. Si jeu sur lui il y a un jour, il y a laaaaaargement matière a faire (enfin pour le coup, faut pas trop rêver. Camelot n’est déja pas très chaud a faire un Golden Sun 4, alors … *pleure* )

 

Voila les gens, mon TFGA est fini ! j’espère que vous l’avez apprécié, et je vous dit a bientôt !